Tribute to Domenach

Rereading notes taken years ago while playing Return of the tragic from Jean-Marie Domains, I remember our meeting. I see him coming into my little studio at the Forks, asking me a glass of wine and I, starting to explain in detail the direction I wanted to give our interview. And he looked at me with wide eyes, rounding yet, and suddenly throwing me excited : “But you've read my books… I do not usually meet with journalists who have read my books”.

This meeting will be one of very nice meetings I conducted as a journalist. We will discuss more than two hours of morality and moralism, Saint-Just and Nietzsche. God also. God above all.

God's way is through our humanity…

Extraordinaire passage du Bienheureux cardinal Newman :

In Pech, suffering, by correcting ourselves, improving our, nous avançons vers la vérité par l’expérience de l’erreur ; nous obtenons le succès à travers l’échec. Nous ne savons comment agir bien sinon après avoir mal agi. […] Nous savons ce qui est bien non de manière positive mais négative ; nous ne voyons pas la vérité d’un seul coup pour nous diriger vers elle, mais nous nous jetons sur l’erreur pour en faire l’expérience, et nous découvrons qu’elle n’est pas la vérité. […] Tel est le mécanisme par lequel nous parvenons au succès ; nous marchons vers le ciel à reculons ; nous visons de nos flèches une cible et pensons qu’il est bien adroit celui dont les ratés sont les moins nombreux.

The breath of Tibhirine

Moines_de_Tibhirine.png

C’est un film intelligent. Et en disant cela, beaucoup est déjà dit. À une époque où la bêtise règne sans partage, réaliser un film intelligent parlant de la foi permet de sortir la tête de l’eau et de gonfler les poumons ; de se rassasier. Des hommes et des dieux exemplarise la vie des moines. Que les moines du film vivent en Algérie vient en second plan à mon avis. Il vient en second plan pour esquiver le sempiternel débat du « Choc des Civilisations ». Ce débat que les gens aisés traitent par le mépris et que des gens moins bien lotis tentent de fuir au quotidien.

Continue reading “The breath of Tibhirine”