La rencontre de Péguy et de LonsdaleEntre ciel et terre

Entre Ciel et Terre

C’est une petite merveille à laquelle nous invite Michael Lonsdale avec le spectacle Entre Ciel et Terre. Un ravissement. De telles pépites méritent toujours qu’on leur accorde de la place. Il faut faire de la place dans le tumulte, dans le cœur oppressé, dans la vie que l’on rêve et qu’on oublie de vivre. Vivre chaque instant, vivre dans la conscience de la vie. C’est si dur. C’est aussi le premier pas sur la voie feutrée de l’amour.

Pierre Fesquet, qui partage l’affiche avec Michael Lonsdale, a créé un montage poétique à partir du livre Entre ciel et terre, le livre que Michael Lonsdale a consacré à Charles Péguy. Lonsdale a une activité d’écrivain, de chantre de la beauté, aussi importante que son activité de comédien. Lonsdale s’épanouit dans la parole de Dieu. On peut dire de lui qu’il accomplit un apostolat artistique et il y a là quelque chose de suffisamment rare dans le monde contemporain de la culture pour que ce soit notéet encouragé et loué.

En écoutant la belle voix de Michael Lonsdale, mais aussi en observant Pierre Fesquet qui se mêle à la lecture, l’augmente par son enthousiasme, sa générosité et surtout, par-dessus tout, son ingénuité, le spectacle donne la possibilité d’entrer dans l’univers de Péguy. Mais je pourrais dire autrement. Je pourrais dire qu’en se laissant pénétrer par la métaphysique de Michael Lonsdale, l’envoûtement de la langue de Péguy nous tourmente. En nous laissant surprendre par la façon qu’a Pierre Fesquet de nous alpaguer, de nous forcer à nous coltiner avec le texte et sa permanente surprise, nous nous approprions chaque mot de Péguy, mais peut-être plus important, nous sentons le vent souffler à nos oreilles, les copeaux de bois tomber sur le sol, les balles siffler toutes proches, l’Espérance nous prendre la main et la Vierge Marie nous encourager à la docilité. La grâce est là qui n’attend que notre conversion, et ce spectacle y participe d’une belle manière.
C’est au Théâtre de Poche. Et ce n’est pas anodin. Dans cette toute petite salle, nous sommes à notre aise pour accueillir un divin message.

Prolongation du 29 mars au 19 avril. Attention cette prolongation est à 19h et non pas 21h comme la première présentation de ce spectacle poétique.

Théâtre de PocheMontparnasse
75 bd du Montparnasse, 75006 Paris
Réservations : 01 45 44 50 21
Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14h à 18h
Mercredi, samedi et dimanche de 11h à 18h

Le bar du Poche propose une restauration légère et sa sélection de vins avant et après chaque spectacle.