Novena für Frankreich

IMG_0063-0.PNG
Was für eine großartige Initiative ! Eine Novene für Frankreich. Eine Novene unsere Liebe der Jungfrau Maria zu sagen und sie zu bitten, mit allen Heiligen unseres schönen Landes zu sehen. Es ist sinnlos, über soziale Netzwerke oder über das Internet zu rülpsen oder sogar in der Straße, es ist sinnlos, zu rülpsen, wenn wir die Fürsprache unserer Heiligsten Maria für unser Land nicht fragen. Wenn wir nicht tun, wenn dieses Gebet Anstrengung sind wir nicht intim und verbindlich, so dass wir nicht das machen Frankreich. Wir gobergeons uns Worte. Fürbitte der Heiligen Jungfrau ist das Mittel genug Gnade zu empfangen, zu hoffen, dass die Zukunft unseres Landes verdient seine Vergangenheit. Nie glauben, dass unsere Zukunft liegt im Zorn, das Treiben, die Hülsen Effekte, was wir tun, gut oder schlecht, auch die Zukunft gehört, zuallererst, unser Gebet. Haben wir jemals daran gedacht, ausreichend. Die Akzeptanz unserer Schwäche, unser Mangel, genau das Scheitern unserer Stärke und unserer Bereitschaft, beweist, dass die göttliche Fürsprache obligatorisch. Diese Akzeptanz markiert den Einstieg in die Novene ! unwissentlich, Fügsamkeit in Bezug auf die Annahme, die "Compliance" unserer Seele, ermöglicht es uns, diese Novene eingeben. Lassen wir uns leiten lassen, wenn der Herr einen tiefen Wunsch hat : Er führte seine kleine Herde. Fügsamkeit ist die Frucht der Zärtlichkeit…

Quelques citations de Georges Bernanos pour mieux cerner, mieux discerner la mission de la France et des Français :

« On n’a jamais vu périr corps et biens une nation qui avait gardé l’honneur ; son honneur et sa vie ne font qu’un »

« Nous regardons notre malheur en face, nous n’en rejetons rien, nous nous faisons un cœur à sa mesure. Quelle que soit l’humiliation qu’il apporte à nos pauvres destinées individuelles, il nous est dès maintenant sacré puisqu’il a pris déjà sa place dans notre histoire, il est l’un des chaînons de la longue chaîne qui nous relie aux aïeux. Nous n’avons plus le droit d’y toucher, même pour le maudire. Parût-il irréparable, il ne serait irréparable que pour nous, car nous ne faisons que passer, la France demeure, elle nous absorbera bientôt, nous, nos erreurs et nos fautes. La plus vieille chrétienté du monde a bien formé nos âmes, que cette passion nationale, en qui se survit chez les autres peuples d’Europe le fond du vieux paganisme héréditaire avec sa dureté, son inflexible orgueil, est chez nous prodigieusement spiritualisée, garde on ne sait quelle douceur et quelle humilité profonde, que nous répugnons d’ailleurs à exprimer parce que personne ne les comprend. Non seulement comme chrétiens, mais comme Français, il semble que nous ayons retenu la leçon de Saint Paul : nous refusons de vivre sous le signe de la loi, nous sommes entrés dans le règne de la grâce. Nous ne nous sentons pas Français de droit, mais de grâce, et nous ne croyons pas mériter cette grâce. Si grands que soient les sacrifices faits à notre patrie, ce n’est pas en eux que nous mettons notre confiance, c’est toujours la France qui nous sauve, elle est le gage de notre salut temporel, c’est d’elle que nous attendons notre rédemption temporelle. Voilà pourquoi sans doute, aucun revers ne peut nous abattre, car nous en gardons pour nous la douleur et l’affront : elle en retient la vertu expiatrice, nos propres fautes font son rachat, nos humiliations sa gloire. »

« Il n’y a pas de privilèges, il n’y a que des services, tel était jadis le principe fondamental de l’ancien droit monarchique français. »

« L’Europe a travaillé mille ans pour substituer les nations à la race. »

« Il est inutile et même dangereux d’écrire que cette guerre est celle de la Force contre le Droit, car la vraie force ne s’oppose jamais au vrai droit. De la seule justice de sa cause, la France tire aujourd’hui tout ensemble sa force et son droit. Si elle était momentanément vaincue, c’est qu’elle aurait douté de l’un ou de l’autre, qu’elle n’aurait pas été jusqu’au bout de sa force et de son droit. Mais Dieu ne le permettra pas, ou Il ne le permettra que pour mieux nous sauver. »

Prions pour la France ! Le site de la neuvaine propose trois engagements. Trois engagements pour la France ! :
— à prendre chaque jour un moment de prière pour mon pays (chapelet, dizaine, autre)
— à réciter chaque jour la prière de la neuvaine
— à jeûner chaque premier vendredi du mois pour mon pays

La prière de la neuvaine :

Vierge Marie,
Notre-Dame de France,
Accueillez nos cœurs d’enfants
confiants en votre bienveillance.
Guidez-nous vers Jésus notre Sauveur,
pour recevoir de son Cœur les grâces
de sa divine miséricorde.

Nous vous présentons notre pays,
ses souffrances, ses troubles
et ses conflits,
mais aussi ses ressources
et ses aspirations.
Accueillez-les, purifiez-les,
présentez-les à votre Fils
afin qu’Il intercède en notre faveur,
qu’Il oriente nos actions vers le Bien
et nous guide dans la Vérité.

Nous vous consacrons la France
dans la fidélité à l’espérance
et à la force de l’Esprit Saint
reçues à notre baptême. Amen.

Hinterlasse eine Antwort

Deine Email-Adresse wird nicht veröffentlicht. erforderliche Felder sind markiert *

Diese Seite nutzt Akismet Spam zu reduzieren. Erfahren Sie, wie Sie Ihren Kommentar Daten verarbeitet.