Dans l’ombre d’Ernesto Sabato

Lorsqu’Ernesto Sabato s’éteint le 30 avril dernier à 99 anos, il se répète les paroles de Maria Zambrano : Mourir cette action insaisissable qui se réalise en obéissant, advient au-delà de la réalité, dans un autre royaume. Dans sa maison de Santos Lugarès (“Lieux saintsprès de Buenos-Aires), Ernesto Sabato obéit à cette dernière injonction. Il s’y est préparé de longue date. Dans Résistance, son émouvant testament littéraire paru en 2002, il écrivait : J’ai oublié de grands pans de ma vie, mais, no entanto, certaines rencontres, des moments de danger et le noms de ceux qui m’ont tiré des dépressions et de l’amertume palpitent encore dans mes mains. Et les vôtres aussi, vous qui croyez en moi, qui avez lu mes livres et allez m’aider à mourir.

continue lendo Dans l’ombre d’Ernesto Sabato

Confissão de um jogador

Existem duas décadas, Eu escrevi este pequeno texto sobre um futebolista, Diego Maradona. Aqueles que pensam que nada de desporto vai encontrar aqui duas referências literárias : os primeiros elos este texto leva Homer e data da intromissão do ego na história e outro para Joyce monólogo que continua a questionar a existência.

continue lendo “Confissão de um jogador”