弗朗索瓦拉加德, PHOTOGRAPHE德恩斯特·荣格

François Lagarde installant l’une de ses photos à la Maison Européenne de la Photographie

Au milieu d’un samedi matin qui se traînait en longueur, le téléphone sonna, une voix déjà bien connue se fit entendre, elle parlait un français impeccable orné d’un délicieux accent germanique : « Mon lieutenant, pensez-vous qu’il soit possible d’inviter un ami, 弗朗索瓦拉加德, aux festivités ? » Je répondis que cela ne posait aucun problème et mon interlocuteur raccrocha le téléphone en un éclair comme il en avait l’habitude. J’avais rencontré Ernst Jünger pour la première fois, trois semaines auparavant. Il m’appelait pour quelque temps encore et avec une certaine déférence, mon lieutenant. J’avais réalisé un rêve en le rencontrant à Wilflingen, il m’avait reçu avec des égards qui là encore m’avaient presque indisposé et il m’avait assuré de sa présence pour le spectacle que nous préparions en base arrière pour le retour des troupes de l’opération Daguet en Irak à Nîmes. Mais je ne connaissais pas François Lagarde, dont me parlait l’écrivain allemand, et j’avais senti au son de sa voix qu’il s’agissait d’un vœu qui lui tenait à cœur. Il me dit qu’il habitait à Montpellier et qu’il viendrait par ses propres moyens… Peu de temps après, je recevais un autre appel, cette fois de François Lagarde qui se présenta au téléphone et qui m’indiqua être photographe.

Ernst Jünger en uniforme

François Lagarde avait une voix douce et je ne l’ai jamais entendu l’élever. À tout moment, dans toutes circonstances, il restait maître de lui-même et cela ne lui semblait pas un effort. Il avait cette voix douce et questionnante dont l’interrogation servait autant à découvrir qu’à confirmer. François disposait d’une vraie douceur, qui n’était pas feinte, mais il était aussi habité d’une certaine férocité que je mettais sur le compte de la double émancipation qu’il était persuadé avoir réussi : émancipation de son milieu et émancipation de toutes formes de limites à l’instar des gens qui ont eu vingt ans en 1968. François était protestant jusqu’au plus profond de lui-même. Il refusait cette condition et se vantait donc de s’en être débarrassé, de ne plus porter le poids de ses deux parents pasteurs, mais il continuait de lutter, et en son for intérieur, j’ai toujours pensé qu’il était conscient, même s’il agissait comme quelqu’un ayant remporté la mise, que le combat l’habiterait toujours. Alors il se dépatouillait de son protestantisme en l’affublant d’un côté fellinien, à la recherche de la moindre parcelle de vie pure, de vie dionysiaque, d’orgie de vie… C’était son agonie. Il ne s’y est jamais dérobé. Il y a quelque chose de terrible à voir un homme ne garder de l’enfance que du gris, du terne… Aucune joie d’enfant ne vient contrebalancer ce sentiment. Si tout est une question de perspective dans la vie, la joie devrait être toujours la perspective de l’enfance, car la joie ressentie pleinement dans une âme pure paraîtra toujours plus forte que les aléas de la vie adulte. Le temps nous habitue souvent à notre propre hypocrisie. Et nous prenons cette habitude pour une victoire. François Lagarde exaltait une complexité à toute épreuve. Il était difficile de ne pas l’aimer. Il était primesautier, toujours curieux et paré d’une joie toute catholique. Il n’aurait pas aimé que je lui donne une qualité catholique, mais il en aurait été flatté, sans l’avouer bien sûr.

Continue reading “弗朗索瓦拉加德, PHOTOGRAPHE德恩斯特·荣格”

奇观“但总会回来的时间......” – 2日团Etranger D&rsquo的;步兵 (1991)

奇观“但总会回来的时间… “ - 第二届对外步兵团 (1991)灵光迪罗塞蒂 sur Vimeo的.

该 31 八月 1991, 第2步兵团在特殊的庆祝国外的cinéscénie150周年, 战役萨尔瓦多Moungar 并返回Daguet操作, 第一次海湾战争. 30 000 nîmois观众参加这次活动开始新的一天从不同的时代环境和装饰地道身着盛装本身军团, 并会持续到深夜与弗朗索瓦Gamard发挥的实际显示, 杰罗姆Paulmier和理查德博赫林格1 在阶段Costieres前面 (180 从场面米!).

Continue reading “奇观“但总会回来的时间......” – 2日团Etranger D&rsquo的;步兵 (1991)”

法国行动的历史

Maurras-et-comte-de-Paris副本 在法国知识分子景观独特的方案. 阿莱恩·芬基尔克劳特不会拒绝几乎所有的主题,这是只有这样. 在的问题 7 二月 2015, 阿莱恩·芬基尔克劳特提出的主题是“查尔斯·莫里斯和他的继承人”. 我希望这个节目前进, 首先是因为莫拉斯已在法国知识分子景观没有发生的,因为战争, 然后,因为我必须承认 : 莫拉斯和我关联方. 我不得不莫拉斯前书读 20 年中期 80. 一个无忧无虑的时间. 该 自然政策1 成为一个最喜欢的书. 君主主义字是妈妈一直低声, 但在任何时候都谦虚, 有保护谦虚 : 我们住在公共住房, petitement, 和平衡我的母亲已经造成是保持我们家的水泥. 这种平衡压胶是在谦虚是不停地溢出来覆盖我们是亲密. 至少没有出售我们是… 密切. 随着莫拉斯的发现, 这个词的政治变得比怀旧以外的东西. 与Mauras, 字初具规模, 给生命以意义. 我发现了莫拉斯Boutang与贝尔纳诺. 三人将改变我的生活. 似乎一切都与时间挂钩. 当我会见了吉恩·皮尔普若Sévillia与帕特里斯日宾吉. 顺序无关. 订单和优雅链接, 和莫拉斯的理解.

Continue reading “法国行动的历史”

纪念句子

Un ami m’a contacté pour me demander la citation exacte de Ernst Jünger (tirée dOrages d’acier) que nous aimions à répéter entre officiers du 2ème régiment étranger d’infanterie. Je l’inscris sur ce blogue comme je me souviens que le général Antoine Lecerf affectionnait cette citation et qu’elle lui va comme un gant :

这是给我们生活在一个伟大的感情看不见的射线, 这仍将是我们的荣幸不可估量.

Et par saint Antoine… (一般安托万勒塞尔夫死亡)

Antoine n’est plus. Il est parti le Vendredi saint. 该 22 avril 2011. Il est dans la maison du Père. Antoine, c’est Antoine Lecerf. Le général de corps d’armée Antoine Lecerf. Un maître de guerre. Un brillant meneur d’hommes. L’un des hommes les plus extraordinaires que j’ai connu.

Lorsque vous rencontriez Antoine Lecerf la première fois, il y avait cette franche et ferme poignée de main, mais il y avait immédiatement autre chose ; quelque chose qui relevait du charisme. Antoine Lecerf aurait charmé des serpents. Il vous serrait la main et immédiatement il y avait envoûtement. Il voulait tout de suite savoir si vous étiez avec lui, si vous étiez prêt, si vous adhériez à son projet. Quel projet ? Il en avait un nouveau toutes les cinq minutes. Et il n’en laissait tomber aucun. Il pensait vite, mais son amitié durait longtemps. Il voulait savoir si vous étiez avec lui et il avait un moyen infaillible de le savoir : il vous serrait la main, il la gardait, son visage s’approchait du votre, il venait à votre rencontre, il voulait savoir. Il vous serrait la main, il la gardait, son visage s’approchait du votre et il plissait un peu sa paupière gauche comme pour améliorer son acuité visuelle, comme pour être bien sûr de ce qu’il allait voir, de ce que vous alliez lui dévoiler. Son oeil plissé, ce regard pénétrant venait chercher quelque chose. Il cherchait cette petite flamme. Il voulait savoir si vous aussi vous étiez animé. Antoine Lecerf ne frayait qu’avec des gens animés. Rien ne l’intéressait plus que de savoir si vous aussi vous l’étiez, ou même à un degré moindre si vous pouviez l’être (ce qui suffisait à le contenter, car le potentiel avait une valeur toute particulière pour lui). Antoine Lecerf vous choisissait. Et rien n’était moins le fruit du hasard.

Continue reading Et par saint Antoine… (一般安托万勒塞尔夫死亡)”

愤怒Onfray的呼喊

所以Onfray读了一本书,其中一个显示工厂恩斯特·荣格...米歇尔Vanoosthuyse: 法西斯主义和纯文学. 它揭示了存在 - 我们总是说淫荡的自封的哲学家 - 容格尔一直是法西斯,他已经花了几年时间, 他的生活, 半个世纪, 抹去这些法西斯岁月的痕迹. 恩斯特·荣格谁擦, 甚至远程, 只能苦笑这些语句. 恩斯特·荣格制造自己的生命为后人是荒唐. 容格尔一直认为这种权谋人物qu'Onfray的对立面冲洗一本书的转折点. 我终于看到,这本书Vanoosthuyse先生似乎Agone版本结尾让我微笑, 有人希望M.Vanoosthuyse花更多的时间去学习,做起来容格尔围绕他的人赶尽杀绝. 后盖和奇缺乏灵感,因为最终他的话: “这涉及一个作家法西斯历史的文学‘纯’的入口。 “Kesako? 容格尔将是正确的唯一作者 (我在这里总结这些先生们的思想留下给予了肯定的或没有法西斯) 使其首次在文献 ? 什么纯文学? 阿左文献? 它开始很糟糕的从后盖Agone版本没有表现出极大的编辑控制…

至于Onfray, 它包括在第二十一件事烦恼,在这方面,我们可以理解 - 它是自由, 容格尔在任何年龄非凡的自由, 在任何时间,直到他最后的日子. 米歇·翁福雷不明白容格尔的自由. 因此,了解什么, 他要恨. 他想表明它是一个托词. 容格尔花了半个世纪的塑造.

因为它需要仍然是对米歇·翁福雷一生的努力,确实有. 过了这本书,使它smartened 他承认. 人们只能狂笑, 米歇·翁福雷是一个实干家,他想. 他把我们的南瓜. 谁还会相信,因为他曾经爱过的容格尔1秒 ? 如果Onfray说,爱容格尔, 是招摇. 它是美丽的. 该forhours. 他的意思. 我. 我认为,. 豁然. 大公运动. 内省. 批判性思维. 但宽容. 总是宽容. 亏心事. 是的, 它是没有比这更. 米歇·翁福雷会花几个生活中抹去的痕迹, 这将是他发掘会假装在任何时候都.

可惜, 米歇·翁福雷也可以说一些事情,是不是他的家族内, 他的阵营, 他的政治家族. 他知道有时漏网,并承认他的对手诚实. 但是II总是沉溺于他, 他总是蜷缩, 于是,他给出了调解的交换… 这么多乱七八糟. 这是很难理解米歇·翁福雷如何能找到在小本子上,负责一些利益米歇尔Vanoosthuyse… 给人的印象是等同于一个美丽的毛色发亮的狗在泥潭滚动.