Prière de l’artisan

Prière monastique du XIIe siècle
Apprends-moi, Seigneur, à bien user du temps que tu me donnes pour travailler
Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur, la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix. Aide-moi au départ de l’ouvrage. Aide-moi au cœur du labeurEt surtout comble toi-même les vides de mon oeuvre : Seigneur, dans tout labeur de mes mains laisse une grâce de Toi pour parler aux autres et un défaut de moi pour parler moi-même.

Garde en moi l’espérance de la perfection, sans quoi je perdrais cœur. Garde-moi dans l’impuissance de la perfection, sans quoi je me perdrais d’orgueil

Seigneur, ne me laisse jamais oublier que tout travail est vide sauf là où il y a amour

Seigneur, enseigne-moi à prier avec mes mains, mes bras et toutes mes forces. Rappelle-moi que l’ouvrage de mes mains t’appartient et qu’il m’appartient de te le rendre en le donnantQue si je fais pour plaire aux autres, comme la fleur de l’herbe je fanerai au soir. Mais si je fais pour l’amour du bien, je demeurerai dans le bien. Et le temps de faire bien et à ta gloire, c’est tout de suite.

Amen

Antigone, et rebelles intimus (2/7. in planctum)

IMG_0959-1024x768

2t parte, : in planctum

— «Carissimi Ismene. Habeo tibi dicere mane curavi omnia. Accepi eodem rogo pro fratribus. Je ne pouvais pas choisir et comme nos frères n’ont pas laisser de dernières volontés, Tuli fixa in promptu quamprimum. Non tamen ut sint ordinatae a serventur presentable. Si vos volo ut videre, et erit paratum ad 15 horis. Tu non es obligatus. tandem, Si vos can take decem minutes, quod sit bonum,. Forte melius habere imaginem beatos, ut filii. Ego idem exemplar ad urn duo. Sacerdos antequam veniat sermo a funere et cremationem. Venienti funere iussi. te videre, Et omnia tractari. Eteocles sepultus est in coemeterio, quod est sita XXX minutes of Alexandria capta National. et Polynices, rhoncus patruus suus legi patrum nostrorum, Créon. Placuit regi pandere aciem non vult in pulverem sepeliri. Et facit sensu,, non? Dic mihi, quid tibi, Hoc ego non cesso. » Ce portrait d’Antigone vivant au XXIe siècle livrant les dépouilles de ses frères au chargé des pompes funèbres résume le rite des funérailles de nos jours. Inutilis facta cum familia Beneluxiensium. Les funérailles ne s’inscrivent guère plus dans la tradition familiale. Le monde moderne se rassérène en employant la formuleet sensus, comme la traduction de l’expression anglo-saxonne se fait entendre de nos jours, et comme il est si réconfortant de se le répéter sans que cela ait vraiment de… sens, quid in eo fere modo per accidens invenitur mini-, qu’est-ce que ces sens Cutis luctus qui s’invitent sans qu’on n’y soit pour rien ou presque, aliter in residua parte praeteriti, in sensu communi,, et bonum in sensu a saeculis sculpsit? Per mortem in familia, transmissio inter generationes deesse, actus nostros sensus amittitur, necesse est igitur invent quod, oportet, ut quod, iterum tibi ad speciem viventium, non penitus abdicavit,. Insidiarum innititur in ignorantia,, et hic, non uno die date circumscripsisti. Quid a genere mortis, hoc sensu nunc fere penitus oblitus, revocatur in Antigone Sophoclis fabula, vt pote pro bona custodia dimitti, hominem ex animalibus, ut protegere. Antigone, confirmare potest, et quod non; adprehensumque deosculatur rsquo d; atque praesidium magister volumus a tempus sit amet; tempus iam credita est Tortores certifiés remplaçant de la famille, singulorum necessitudines inter eos, qui faciunt ea, et tenuis, a tempore,.

Continue reading “Antigone, et rebelles intimus (2/7. in planctum)”

Antigone, et rebelles intimus (1/7. genus)

Antigone-900x599

1era partium : genus

De prima in lectione Antigone, ambiguitate mentes legentium. An ferebat Antigone miseranda efficit quodque actio vel in reactionem? Motivum ferebat Antigone miseranda? Nusquam existit a reactionem est ipsa dum opus non necesse habetis ut aliquis, legitimum est non in actu,. Principium actio est semper. Dissimilis quod solet dici aut cogitari, Non expectandum ut Sophocles Sophoclis Creon. Sicut ad vindictam Electra, Quia est receptionem Nausicaa, Penelope in fide, Antigone munus ducit. Est actio;, ut serves: et impletur in munere. Quod fit in servitutem redigerent (servitutis oblitus fingimus significat "servus"?). Dissimilis quod solet dici aut cogitari, Antigone sit an non. Nunquam enim solus est,. Si enim lex tendit actio Creon, si videatur contrarium uerterent, est solum in superficie,, a sola temporum.

Continue reading “Antigone, et rebelles intimus (1/7. genus)”

A quels saints se vouer ?

Diable - Orvietto

L’affaire Marcial Maciel nous impose de poser la question du Mal. Notre époque évite de s’y frotter. Que savons-nous de l’œuvre du diable et que pouvons-nous faire pour nous en protéger ? Après avoir tenté d’occulter le bien de la vie, faut-il s’étonner que le mal se montre au grand jour ? Les œuvres du démon sont innombrables, mais l’Esprit-Saint peut tout, notamment les transformer.

Il fallait avoir la faconde de l’écrivain préféré du Pape1 pour affirmer : « Il n’y a qu’une seule tristesse, celle de ne pas être saint ». Cette question entêtante de la sainteté revient toujours comme une saison qui ne passe pas. Il existe beaucoup de choses dont nous pouvons nous débarrasser, mais jamais la question de la sainteté n’en fait partie. Elle nous est consubstantielle. Dès que nous voyons ou assistons à quelque chose de juste ou d’injuste, quelque chose relevant du bien ou du mal, nous cheminons sur la voie de la sainteté. Que ce soit vers elle ou contre elle. Il faut beaucoup de temps pour se rendre compte à quel point la question de la sainteté nous est consubstantielle. Nous sommes saints, nous sommes un temple, nous sommes partis de l’Église qui est sainte, nous sommes à l’image de Dieu qui est Saint, et pourtant nous nous ébrouons, nous tombons, nous peinons, nous nous évertuonsSi peu de résultats pour tant de promesses. C’est que la condition de saint demande quantité d’efforts et donne peu de résultats visibles.
Continue reading A quels saints se vouer ?”

L’abandon de Benoît XVI

Océan

Eli, Eli lama sabachtani ?” 1 Lorsque Benoît XVI signifie, en quelques mots simples, qu’il renonce à la fonction de pape, c’est un tremblement de terre qui secoue le monde et qui frappe les catholiques. Les bruits les plus farfelus courent et chacun de s’interroger sur les causes de cette décision qui, même si elle n’est pas unique, provoque la stupeur. Personnellement deux sentiments m’habitent : l’abandon et la tristesse, son poisson-pilote, pour ne pas dire la désolation. L’abandon ressemble à un écho qui ne cesse de se reproduire et de s’amplifier, comme une plainte entêtante.

Continue reading L’abandon de Benoît XVI

testimonium Christi

J cum rsquo; coepi is blog, cito rsquo M; & s venit rsquo; & D rsquo idea; in liturgia scribere. Non est dicere artifex Status, sed experientia est cor meum rsquo & vita: christianus. Duae viae quae merge : Nos ad Missam (et beneficia eius,), et in viam committat, quae in & rsquo; revelaverat.

pars 1 : Quid pro Missa quam Ecclesia, ? – Ante & rsquo; Ecclesiae,

Prêtres en soutaneEodem anno, 1987, Ego venit hora mea. Mea vita prolaberetur. Vita, et non cecidit:, Ponamque intelligere annis ; et linguae, et fit. Et transfiguratus est anima mea, impetu, maxime, non obtulisti mihienantiodromos comme disent les Grecs. Hoc est, qui in via findit in enantiodromos, qui separat,, quod duobus fit,, et non faciem, sed in electione. Enantiodromos in auxilium mihi quid liberum,. Hoc est novum situ, Ego rsquo & M & rsquo ire; nesciunt. Cum insignia deorum iste uel transitus Vitae vicissim pertulerint a pueritia ad pubis. Et hoc modo habet aetatem. Dico quod aetas uiuere. Quod non est non vivere. Quae est propria libertas, non libertas expertus pueritia ad pubis electi. Quia electio est, non est alius ; Experientia testatur atque compage personae fundamentum.

Continue reading “testimonium Christi”

Une année qui finit

Sur une année qui finit, on jette souvent un regard furtif. Ne pas trop s’attarder. On ne sait jamais combien de choses dont on s’est forcé à enfouir le souvenir pourraient à nouveau apparaître, à l’instar de ces fenêtrespop upimpromptues, malpolies et irritantes sur Internet. L’exercice que l’on peut réaliser est de se concentrer très fortement pour extraire les événements importants ; les événements qui permettront de comprendre pourquoi ils ont tellement compté ; en quoi ils se sont révélés déterminants. Il est aussi important de ne pas perdre de vue le moment où l’événement apparaît.

Continue reading Une année qui finit…”

Monseigneur Centène

Les Vannetais sont des gens bien lotis. L’homélie de Monseigneur Centène en la cathédrale Saint-Pierre de Vannes dimanche dernier revigore. Ce n’est pas la première fois que les homélies de Monseigneur Centène sont citées sur les sites catholiques, et au vu de la qualité de celles-ci, ce n’est pas près de finir.

Continue reading Monseigneur Centène…”

Prêtre « génération Benoit XVI »

Cher Monsieur l’Abbé,

C’est avec grand plaisir que je salue votre départ. Non pas que je sois heureux que vous quittiez la chapelle Notre-Dame du Lys, mais parce que je suis heureux de vous avoir rencontré et que vous continuiez votre sacerdoce en montrant l’exemple du prêtre selon Benoit XVI.

Hier, pour la fête de la Sainte Trinité, vous avez célébré votre dernière messe selon le rite extraordinaire dans le 15e arrondissement de Paris. Dans cette petite chapelle si pieuse, où vous êtes arrivé en 2009 lorsque le diocèse de Paris a commencé à assumer la responsabilité de la chapelle et à nommer des prêtres à son service. Et alors que vous aviez déjà été ordonné prêtre depuis presque dix années, vous avez appris à célébrer la messe selon le missel de 1962 ! Belle leçon d’humilité ! Vous vous êtes coulé dans le moule de la forme bi-millénaire. Pour répondre à la demande de vos supérieurs, mais aussi à celle d’un groupe d’irréductibles fidèles amoureux du rite extraordinaire.

Continue reading Prêtre « génération Benoit XVI »