Qu’est-ce qu’être hors-sol ?

Quod exemplum in natura humana est maxime relucent in Novum Testamentum, cum et in Iesu Christo Petri Petri, et simul loqui cum domino fieri iubet credere, qui misit Adoram filium suum ad esse omnino non ficta. haec, Jésus lui annonce que le coq n’aura pas chanté qu’il l’aura renié trois fois. Le premier endroit d’où parle tout homme est celui-ci : sa faiblesse. Hoc quidem posito ac omnes fines scriptor, non pas toujours pour s’y résoudre, mais aussi pour les surmonter, virium ad rationem, nec quid quam credimus. Quis est homo qui non in infirmitatibus meis, Quis non meminit illis, qui ne les prend pas en compte est hors-sol comme on a pris l’habitude de le dire de nos jours. Hors-sol signifiant que l’on est nourri par un pâturage qui n’est pas le nôtre, que l’on renie son pâturage pour trouver tout autre pâturage que le sien meilleur, car autre. Hors-sol signifie aussi que les propos reçus pourraient être obtenus partout ailleurs dans le monde sans que cela pose problème, hi radices non esse verba,, traduisible en toute langue et exportable tel un « framework » en informatique. La formule « hors-sol » interdit de répondre à la question « d’où parles-tu ? » et la première formule aime à brocarder la seconde comme identitaire ou d’« extrême-droite ». Saepe ictos wanting in hac quaestione, nobis sui tergebat eum. In futurum sit quaerere, ubi fieri potest esse et non sunt locuti, car on aura atteint un tel niveau d’abstraction et de déracinement que cette question n’aura même plus de sens.

Comments

Tua inscriptio electronica non editis. Velit sunt insignis *

Et hoc site utitur ad redigendum Akismet spam. Disce quomodo data est processionaliter vestri comment.